FÊTE DU VODOUN: LES BÉNINOIS CÉLÈBRENT LE SYMBOLE DE LEUR IDENTITÉ

FÊTE DU VODOUN: LES BÉNINOIS CÉLÈBRENT LE SYMBOLE DE LEUR IDENTITÉ

«Amour, harmonie, respect de la vie et bien-être de l’homme, voilà quelques-unes des valeurs fondamentales prônées par nos religions traditionnelles ancestrales dans leur essence. ».

Ces premiers mots du Président Patrice Talon sur sa page Facebook à l’occasion de la célébration de la fête du vodoun ce 10 janvier 2021  résument parfaitement le sens profond que revêt cette journée pour les béninois. Un moment de commémoration de la diversité des cultes qui mobilise les attentions sur toute l’étendue du territoire et au-delà.

Le vodoun (orthographié vodou par les colons et différent du vaudou haïtien,) est une religion bâtie autour des forces de la nature et du lien avec les ancêtres, dont les représentations peuvent être des objets ou des éléments naturels. Littéralement, vodoun signifie « ce qu’on ne peut élucider, la puissance efficace » en langue fon.

 C’est dans les années 90 que cette fête nationale a été instituée  à la suite du festival Ouidah 92  pour réhabiliter les civilisations vodoun  à travers le lancement de la « La Route de l’esclave »,ce projet né au Bénin sur l’initiative de Haïti et de plusieurs pays africains, et lancé par le colloque international qui a rassemblé, en septembre 1994, des chercheurs et des observateurs venus du monde entier.

La loi instituant le 10 janvier comme fête du vodoun fut votée en Août 1996 et promulguée en août 1997.

Depuis lors, tous les adeptes de toutes les divinités du pays se donnent rendez-vous dans certaines grandes villes pour célébrer et partager avec des milliers de touristes et autres curieux la richesse de la culture béninoise.

À Ouidah, Grand-Popo, Porto-Novo, Sakété, Kétou, Abomey pour ne citer que ces grandes villes, on observe une effervescence dans tous les temples et autres lieux sacrés connus des adeptes du culte vodoun.

-Message du Président de la République du Bénin sur sa page Facebook ce 10 janvier 2021:

« Amour, harmonie, respect de la vie et bien-être de l’homme, voilà quelques-unes des valeurs fondamentales prônées par nos religions traditionnelles ancestrales dans leur essence. Tout cela constitue une raison primordiale de les célébrer et de continuer à les révéler davantage au monde.

En ce 10 janvier 2021, je souhaite une bonne fête des religions endogènes à toutes et à tous. »

 LOI n° 97-031 DU 20 AOUT 1997PORTANT INSTITUTION D’UNE FETE ANNUELLE DES RELIGIONS TRADITIONNELLES

Publié ce 10 janvier 2021

Monsieur Benjamin AGON

 

 

 

Share this post